Posted by Philippe on October 17, 2016

Texte de Christophe Babec
Dessin de Thierry Le Borgne

Rien de plus désolant que de lire certains articles, heu pardon, encarts ( mot allant plus avec publicité... ) relatant des " aventures " de pêcheurs, car ne dit on pas, 10 pêcheurs et 10 chasseurs = 20 menteurs ?

Si, et à bien y réfléchir, je me dis qu’à eux seuls, les dix pêcheurs ne sont pas loin de faire les vingt menteurs.

Raccourci un peu simple, et surtout facile me direz-vous, hé bien oui, car il est facile de mentir à la pêche, pardons, pas durant la partie de pêche, mais après, lorsque l’on relate ( ça rime avec frelate) ses aventures.

Combien parmi ces écrits, nous racontent ce que nous attendons, ce que nous pensons être une pêche parfaite, la part de rêve telle qu’on l’imagine, étalée sur papier, omettant l’essentiel, des détails rien de plus, mais des détails qui changent TOUT.

Ainsi, une session miraculeuse, ou contre toute attente, le pêcheur à réussi malgré les aléas climatiques, à vaincre la nature, en même temps que des poissons forcément très gros, sur une pêche de courte durée, mais ou est passé sous silence, le fait qu’un ami a généreusement passé 50, 60 voire 100 kg de bouillettes à l’eau, sur les semaines précédentes, et ainsi grandement contribué à la réussite de cette pêche, puisque le pêcheur narrateur, n’a eu lui, qu’à venir tendre ses lignes une fois le travail de fond effectué.

Le fait que par exemple, la pêche se fasse juste au moment de la fraie, sur un lac de barrage, en plein au milieu des poissons rassemblés sur la zone, et ou le seul « mérite » du pêcheur, en venant chaque jours, épier les poissons, est d’attendre que ceux ci, arrivent sur la frayère.

On peut également mettre en avant, certaine pêches, faites en bateau, alors que celui-ci est réglementé, et bien que cela ne soit pas répréhensible malgré tout, sauf, que dans ce cas précis, la pêche s’est faite en … RESERVE, ce qui n’empêche nullement les protagonistes de faire un « article » vantant la marque qu’ils représentent, et croyez moi, dans ce cas précis, ils la représentent, pas au mieux, mais ils la représentent .

Le fait que l’on présente un pêche honorable, sans dire que c’est sur le poste amorcé d’un ami, voire sans remercier l’ami qui à donné de précieuses informations sur le lieu, et l’habitude des poissons, informations sans lesquelles, rien n’aurait été possible, laissant croire que l’on a réussi seul, l’exploit.

Le fait de poser en photo avec le poisson pris par un autre, soit pour se faire mousser au yeux d'autres pêcheurs, soit à des fins publicitaires, vis à vis d'un sponsor .

Tout ces articles qu’ils soient dans des revues, ou sur des forums, sont à prendre avec des pincettes. Je ne nierais pas que je me suis fais parfois piéger par la présentation, d'un de ces textes, mais comme tout se sait, ou fini par se savoir, cela ne dure jamais bien longtemps, les faussaires sont invariablement « démasqués »

Ce qui est choquant, tout autant que certaines pratiques, c’est la façon de présenter les choses par ces pseudo pêcheurs, en omettant volontairement certains aspects de leurs pêche, ou le paraître passe avant l’être.

L’honnêteté surtout dans la pêche, est devenu chose rare, peu de pêcheurs ont l’honnêteté de ne pas occulter volontairement, certains faits, qui relativisent leurs pêches surtout si elles sont réussies.

Ce sont souvent les mêmes, qui bizarrement, trouverons des excuses pour expliquer leurs échecs, pour peu, que ces échecs soient connus.

Serions nous dans une époque, ou il faut paraître pour … être.... ?

Categories: